A Vincennes, les écoles maternelles privées d’assistant sanitaire à la rentrée : EELV proteste

Les élu-e-s EELV de Vincennes et le groupe local EELV Vincennes/Saint-Mandé ont pris connaissance avec effarement du message adressé par Mme Anne-Laurence ROUGER, adjointe au maire en charge de la Petite Enfance et de l’Enfance, aux président-e-s des fédérations de parents d’élèves des écoles maternelles vincennoises le 19 mai dernier.

La majorité municipale y annonce sa volonté de supprimer les assistants sanitaires dans les écoles maternelles dès la rentrée prochaine, ceci sans concertation préalable.

Cette annonce révèle un manque d’anticipation flagrant dans la gestion prévisionnelle des effectifs de la ville. Par ailleurs, ceci entraînerait une charge de travail supplémentaire pour des Agents Territoriaux Spécialisés des Écoles Maternelles (ATSEM) et des directeurs d’établissement déjà surmenés.

Comme le signale Pierre Serne, « Après le démantèlement annoncé du centre de santé, la diminution de la collecte des déchets, ces nouvelles annonces commencent à ressembler à une politique systématique de réduction des services à la population. Alors que pour la 2eme année consécutive les impôts vont augmenter. C’est la double peine pour les Vincennois-es. »

La diminution constante des services publics à Vincennes ne saurait être uniquement liée à la baisse de dotations de l’État. Alors que les dépenses engagées pour l’aménagement du centre-ville explosent, cette suppression d’une prestation de service public apparaît inacceptable.  Ce désengagement s’est aussi traduit par la suppression de certains séjours péri-scolaires ou par la difficulté à faire aboutir des projets immobiliers pourtant très attendus, à l’instar  de l’école Mirabeau ou du futur lycée.

Les élu-e-s EELV de Vincennes et le groupe local EELV Vincennes/Saint-Mandé, qui appellent de leurs voeux un projet politique cohérent et ambitieux pour les établissements scolaires vincennois, souhaitent rappeler le rôle essentiel joué par les assistants sanitaires dans la prise en charge et le suivi des enfants et affirment leur solidarité avec les parents d’élèves vincennois qui dénoncent cette mesure de l’équipe municipale actuelle.

Laissez un commentaire

Remonter