Café-écolo ! Transports du quotidien : les solutions existent !

Jeudi 12 mars à 20h30 au café Le Cerf, 96 avenue de Paris à Vincennes.

Avec

  • Bernard Gobitz, vice-président de l’Association des Usagers des Transports FNAUT – Ile-de-France
  • Pierre Serne, vice-président EELV délégué aux transports au Conseil Régional d’Ile-de-France.

Rencontre ouverte à toutes et tous !!!

Extrait du programme disponible sur www.valdemarne.eelv.fr :

Proposition N°17 : Agir au sein du syndicat des transports d’Ile-de-France pour :

o renforcer et créer des lignes de bus irriguant notre département, avec priorité aux feux, et couloirs réservés

o améliorer significativement les conditions de transport sur les 5 RER qui traversent le département

o prolonger la ligne de métro 1 jusqu’à Fontenay sous Bois et la ligne 10 jusqu’à Ivry sur Seine

Proposition N° 18 : Requalifier les routes départementales en boulevards urbains, avec  priorité pour les autobus, pistes cyclables et trottoirs pour les piétons, et accélérer la déviation de la RD 38 qui prévoit un pont qui permettrait aux camions de rejoindre directement A86.

Proposition N° 19 : Mettre en place un plan de réduction du bruit sur les 3 ans à venir sur les voiries départementales afin de contribuer à la lutte contre les pollutions sonores.

Proposition N° 20 : Co-élaborer un plan ambitieux de lutte contre la pollution de l’air à l’échelle de l’agglomération parisienne, en lien avec la Ville de Paris, les territoires et la future Métropole du Grand Paris.

Proposition N° 21 : Travailler à la réalisation de nouvelles traversées de Seine cyclables et piétonnes.

Proposition N° 22 : Accélérer la réalisation des 19 itinéraires du Schéma Départemental des Itinéraires Cyclables (SDIC) identifié comme étant prioritaires, avec :

– une continuité des itinéraires cyclables départementaux et leur mise en cohérence avec les réseaux municipaux, l’interconnexion cyclable vers les gares RER, RATP  et de transports en commun en site propre.

– des aménagements complémentaires sur les voiries départementales, et l’accompagnement (sous forme de subventions et/ou de conseil) des projets des collectivités. Il s’agit de développer les jalonnements, les double-sens cyclables,  les « sas vélos » aux feux, les abaissements de trottoirs (vues à zéro) ainsi que les « trottoirs traversants » pour piétons, de multiplier les parkings vélos (sécurisés si besoin), aux carrefours, aux stations de transports en commun et à proximité des collèges. Les logements sociaux dépendants du Conseil général seront équipés de locaux à vélo sécurisés.

– L’attribution de subventions du Conseil général aux aménagements de voirie des villes et des agglos conditionnée à la « cyclabilité » des projets.

Proposition N° 23 : Exploiter les potentialités de la Seine et de la Marne pour développer une réelle politique de transport fluvial des marchandises et diminuer ainsi les norias de camion dans notre département.

Laissez un commentaire

Remonter